De la Musique Particulière du roi
à la Musique Royale des Guides

La Musique Royale des Guides comprend un grand orchestre d’harmonie composé de 74 artistes musiciens sélectionnés, tous titulaires de plusieurs Premiers Prix de nos Conservatoires Royaux, et d’un corps de 12 trompettes.

Depuis sa création en 1832, cette phalange a toujours su envoûter tant les spécialistes – parmi lesquels de nombreux grands compositeurs allant de Berlioz à Stravinsky – que le grand public belge et étranger, et ceci grâce à ses qualités exceptionnelles. Cet orchestre d’harmonie d’élite a depuis longtemps pour vocation primordiale la défense de la musique belge et surtout de la musique belge originale pour orchestre d’harmonie. Elle poursuit ce but par de nombreux concerts en Belgique et à l’étranger, par des concerts radiophoniques et par des enregistrements sur disques compacts.

De nos jours encore, de grands compositeurs étrangers, comme récemment Roger Boutry, Derek Bourgeois et Oscar Navarro, et des compositeurs belges tels Frédéric Devreese, François Glorieux et Robert Groslot font appel au Grand Orchestre d’Harmonie des Guides pour créer leurs nouvelles œuvres et les enregistrer sur disques compacts.

L’histoire de cette phalange prestigieuse remonte à 1832 lorsque le Roi Léopold Ier demande au chef de musique Jean-Valentin Bender de constituer une musique militaire qui sera attachée à l’Escorte Royale. Cette formation ne tarde pas à être citée parmi les meilleures formations au monde. Une succession d’illustres chefs de musique veillent au maintien de la qualité de cette musique militaire afin qu’elle garde sa place parmi l’élite mondiale des grands orchestres à vent professionnels.

Des tournées couronnées de succès au Canada, en Espagne, en Hongrie, en Thaïlande, en Turquie et aux États-Unis, ainsi que de nombreux concerts en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en France, en Grande Bretagne, en Grèce, en Italie, au Luxembourg et aux Pays-Bas ont enrichi l’impressionnant palmarès du premier orchestre militaire belge.

Notons particulièrement des invitations au Québec (Canada), à Washington (États-Unis), Kerkrade (Pays-Bas), Crète (Grèce), Neu Ulm (Allemagne) et Innsbruck (Autriche).

En novembre 2007, l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-arts de Belgique décerne le Prix de la Classe des Arts et des Lettres à la Musique Royale des Guides pour l’ensemble de son œuvre.

Depuis mars 2008, Yves Segers est à la tête de la Musique Royale des Guides. Il perpétue avec brio la tradition initiée par ses illustres prédécesseurs. En témoignent déjà plusieurs CD remarquables et de nombreux concerts de prestige avec la participation de solistes renommés.

En août 2011, la Musique Royale des Guides a eu le grand privilège de pouvoir se produire au Palais du Kremlin à Moscou.

Le 8 juin 2012, le Grand Orchestre d’Harmonie des Guides s’est joint à l’Orchestre National de Belgique pour l’interprétation de la « Grande Symphonie Funèbre et Triomphale » d’Hector Berlioz.

En septembre 2013, la Musique Royale des Guides a eu le grand privilège de donner le premier concert auquel assistaient leurs Majestés le Roi Philippe et la Reine Mathilde.

En novembre 2018 le Musique Royale des Guides a eu l’honneur de donner un concert prestigieux au Palais Royal de Bruxelles pour commémorer la fin de la Première Guerre Mondiale en présence de la Famille Royale. Ce concert fut diffusé par la radio et la télévision.

Francis Pieters

Musique Royale des Guides (© Daniel Orban)